APRÈS LE 11 MAI 2020 JE RESTE À VOTRE DISPOSITION EN RESPECTANT LES GESTES BARRIÈRES.

« Soyons forts et unis »

Pierre Nicolas SEVERIN

Qui était Pierre Nicolas SEVERIN ?

Né en 1728. Mort le 27 décembre 1798. XVIIIe siècle. Français.

Ebéniste.

Il était fils de Pierre Séverin, artisan privilégié du faubourg Saint-Antoine auprès duquel il travailla dans sa jeunesse, à Paris.Des lettres de maîtrise lui furent délivrées le 26 juillet 1757, mais il ne les fit enregistrer au Châtelet que sept ans plus tard. Il s’établit alors pour son compte rue Dauphine, où il demeura le reste de sa vie.

Style(s) et technique(s) de Pierre Nicolas SEVERIN

Les Tablettes de Renommée parues en 1772 le mentionnent sous le nom de «Sevrir », et disent qu’il possédait le secret d’un vernis anglais donnant aux cuivres la couleur de l’or. Il avait des titres plus sérieux pour figurer dans cet almanach. Le talent avec lequel il copiait et réparait les meubles de Boulle lui mérita l’honneur d’être employé par la Cour à des travaux de ce genre.

Estampille de Pierre Nicolas SEVERIN

Son estampille N. P. SEVERIN est imprimée, conjointement avec celle de son confrère Levasseur, sur deux grands piédestaux en ébène, incrustés de cuivre et d’étain, qui proviennent de l’ancien mobilier royal et sont maintenant exposés au musée du Louvre.

Oeuvres de Pierre Nicolas SEVERIN

Ce maître a laissé d’autres bons ouvrages, tels qu’une commode demi-lune en acajou dépendant des collections de Chaalis, et une gaîne d’horloge en marqueterie à fleurs reproduite dans le catalogue de la vente T. Broët.

L’ancien cabinet de M. J. Dubois renfermait un meuble original du même ébéniste : une sorte de bureau à deux corps, avec des tiroirs masqués par les portes et une tablette à écrire glissant dans la ceinture.

Christophe Lachaux antiquaire
Achète toute oeuvre de l'artiste Pierre Nicolas SEVERIN.


Image JPG, au moins 200x200px, max. 5Mo

Cliquez ou glissez-déposez des fichiers ici

pour ajouter des images à votre message