Toshio BANDO

Né le 16 juillet 1895 à Tokusima-Shi. Mort le 1 mars 1973 à Vert (Yvelines).
XX° siècle. Japonais.
Toshio Bando est orphelin de mère dès l'âge de sept ans et c'est cette grande absence que l'on dit source d'une forte présence féminine dans son oeuvre à venir. Yasutaro, son père, est cadre dans une compagnie de transports maritimes d'Osaka et soutient sans réserves le projet de notre artiste de consacrer sa vie à la peinture, lui permettant ainsi en 1913 la formation à Tokyo auprès de Fujisima Takeji qui le conduira à sa première exposition de groupe à Tokyo en 1918, la lecture de la revue d'avant-garde Shirakaba l'éclairant simultanément sur le fauvisme, le cubisme et toute la vie artistique parisienne.
Toshio Bando arrive en France en 1922 et, à l'instar de son contemporain et aîné le peintre Micao Kono et du jeune Ruytchi Souzouki, il rejoint les rangs de l'école de Montparnasse, bénéficiant de " l'amitié et du soutien immédiats et indéfectibles de Fougita" chez qui notre artiste est hébergé un temps au 5 rue Delambre avant de vivre en déménagement permanent, successivement, entre 1922 et 1925, au 23 rue Oudinot, au 20 bis rue Boissonnade, au 207 boulevard Raspail, au 22 rue Daguerre puis, choisissant de s’éloigner de Montparnasse, au 19 rue de la Fontaine à Pierrefitte-sur-Seine. C'est de par sa vie liée alors à celle de Fougita que Toshio Bando rencontre Kiki de Montparnasse et Man Ray et qu'autour de 1930 il s'intéresse de façon éphémère à la gravure, ses rares eaux-fortes sur des thèmes animaliers étant réalisées par les Editions artistiques Apollo, éditeurs de Fougita et de Paul Jouve. Par les archives d'Armand Boutillier du Retail, nous savons qu'entre 1922 et 1932 l'oeuvre de Toshio Bando est remarquée et saluée par les critiques d'art, tant en France qu'en Allemagne, en Belgique, en Italie et aux Etats-Unis.
En 1931, Toshio Bando fait l'acquisition d'une résidence qu'il conservera dans les Yvelines, revenant toutefois s'installer à Paris en 1938, successivement au 23 boulevard Gouvion-Saint-Cyr, au 15 rue Denfert-Rochereau, enfin définitivement, en 1940, au 13 rue Nicolo. Sa fille Kimie naît en 1944.
A partir de 1957, date où sa santé commence à s'affaiblir, Toshio Bando n’apparaît que rarement dans le monde des expositions. Le 25 décembre 1972, il est victime d'une chute dans l'escalier du 13 rue Nicolo et, ne s'en remettant pas, meurt le 1 mars suivant. Il repose au cimetière du Père-Lachaise.

Christophe Lachaux antiquaire
52, rue de Sèvres 75007 Paris
01 43 06 67 48 - 06 07 48 56 26
Achète toute oeuvre de l'artiste Toshio BANDO.