Van Ryn REMBRANDT

Qui était REMBRANDT ?

Né le 15 juillet 1606 à Leyde. Mort le 8 octobre 1669 à Amsterdam. XVIIe siècle. Hollandais.

Peintre, dessinateur, graveur.

Rembrandt est considéré comme l'un des plus grands peintres de l'histoire de l'art baroque européen et l'un des plus importants peintres de l'École hollandaise du XVIIe siècle.

REMBRANDT dans le monde artistique

De milieu modeste, ses parents prirent grand soin de son éducation. Après avoir étudié très tôt le latin, il entra, dès l'âge de quatorze ans, à l'université de Leyde. Mais, il la quitta presque aussitôt pour étudier la peinture d'histoire auprès d'artistes tels que Jacob Van Swanenburgh et Pieter Lastman. Après avoir passé six mois dans les ateliers de ses maîtres, ayant déjà maîtrisé tout ce qu'on lui avait enseigné, il retourna à Leyde, où il s'établit. Il développa alors un style antiacadémique qui impressionna fortement (Balaam, 1626, Musée Cognacq-Jay, Paris ; David et Goliath, 1626, Musée des Beaux-Arts, Bâle) et lui valut l'estime générale, au point de devoir ouvrir son atelier à de jeunes disciples, malgré son très jeune âge (il avait alors vingt-deux ans).

Style(s), technique(s) et oeuvres de REMBRANDT

Si les premières toiles importantes datent de 1625, ses premières gravures à l'eau-forte apparaissent en 1628. Elles constituent pour lui un moyen exceptionnel d'expression artistique, dans lequel il est le premier à combiner toutes les ressources techniques inhérentes à cette discipline. Rembrandt en fait un art complet, indépendant de la peinture, qui, de son vivant, est considéré et apprécié comme tel. C'est en partie grâce à ces estampes qu'au XVIIIe siècle est redécouverte sa peinture. Portrait et autoportraits, si fréquents dans l'oeuvre peint de Rembrandt, resurgissent avec la même force de vérité vitale, la même puissance sous le burin et la pointe sèche. A la polychromie agressive des premières oeuvres succéda bientôt un goût pour les harmonies brunes et les effets de clair-obscur mystérieux (la Fuite en Egypte, 1627, Musée des Beaux-Arts, Tours ; Samson et Dalila, 1628, Musée de Berlin-Dahlem) qui aboutirent, à partir de 1631, à son grand style, tout à la fois fantastique et poétique, intense, narratif et mystérieux.

Rembrandt partit pour Amsterdam en 1631. Son mariage, en 1634, avec Saskia Van Uylenburgh, la cousine d'un négociant en art prospère, lança sa carrière, le mettant en contact avec des mécènes aisés qui lui commandèrent de très nombreux portraits. A la même époque, il réalisa son premier portrait corporatif : la Leçon d'anatomie du docteur Nicolaes Tulp (1632, Mauritshuis Museum, La Haye), remarquable par ses qualités d'observation et sa finesse picturale proche de Van Dyck. Elle présente le docteur Tulp parmi ses amis et admirateurs, en maître chirurgien en plein exercice. Le cadavre, dont les muscles du bras gauche ont été mis à nu, est d'une tonalité grise caravagesque. Tout, dans l'attitude et la disposition, vise à rendre l'intensité de l'échange intellectuel.

Ces tendances baroques furent également présentes dans les très nombreux autoportraits et dans les effigies que l'artiste fit de son épouse, parée des costumes orientaux qu'il affectionnait. Les autres portraits des années 1630 frappent par leur grande force plastique, par la simplification des harmonies, ainsi que par le rythme symbolique des mains et des visages, peints le plus souvent sur un fond gris, qui confèrent à l'ensemble grandeur et monumentalité.

De même, dans les sujets religieux et les scènes mythologiques, également fort prisés, comme en témoigne la suite des cinq tableaux de la Vie du Christ, de l'Alte Pinacoteck de Munich (1633 à 1639), qui compta parmi les oeuvres les plus mouvementées du maître, le schéma de composition s'inspire de ceux de Rubens, mais l'éclairage dramatique renvoie à une profonde émotion de l'âme. Les nombreux témoignages picturaux de cette période permettent de supposer qu'il voulut sans doute prouver qu'il était l'égal de Rubens en tant que narrateur dramatique et compositeur baroque de tableaux.

Le souci de transformer le monde quotidien en vision onirique occupa ainsi ses paysages, puisant leurs sources dans une tradition allemande, introduite à Amsterdam par des artistes tels que Hercules Seghers (Paysage, 1639, Rijksmuseum, Amsterdam). Le paysage hollandais, baigné d'une lumière sereine, est présent lui aussi avec des pièces majeures, telles que Les Trois Arbres ou La Vue de Diemen, avec des mains au bord d'un canal .

Source

Christophe Lachaux antiquaire
Achète toute oeuvre de l'artiste Van Ryn REMBRANDT.


Image JPG, au moins 200x200px, max. 5Mo

Cliquez ou glissez-déposez des fichiers ici

pour ajouter des images à votre message